Comment acheter un chiot en évitant les arnaques ?

Conseils

Aujourd’hui, 86% des propriétaires de chien trouvent leur nouveau compagnon grâce à Internet ! Cela permet d’accéder facilement aux annonces de professionnels sérieux, mais expose également les futurs propriétaires à de nombreuses arnaques.

Ce constat est renforcé par le manque de contrôle de la part des sites qui hébergent ces annonces frauduleuses, et la difficulté de les repérer.

On recense principalement 2 types d’annonces frauduleuses :

  • L’annonce concerne des chiens ou chiots qui existent vraiment, mais issus de filières qui ne respectent pas le bien-être animal, voire de véritables réseaux de trafiquants.
     
  • L'annonce est entièrement falsifiée : l'animal décrit dans l'annonce n'existe pas, il s’agit d’une escroquerie totale.


ChercheMonChien vous donne quelques simples mais précieux conseils pour vous permettre de les repérer, et surtout de les éviter !

 

1. Ne payez jamais à distance 💸

De nombreux escrocs utilisent les informations de vrais éleveurs pour parvenir à leurs fins et créer de toutes pièces de fausses annonces complexes à détecter.

L’arnaque consiste à vous faire payer par virement, carte prépayée ou mandat-cash quelques centaines d’euros au titre d’un acompte, de frais de douane ou de transporteurs imaginaires… rapidement après les premiers échanges.

Pour être certain(e) de ne pas vous faire avoir, n’acceptez JAMAIS de verser une somme d’argent sous aucun prétexte avant de vous être déplacé(e) chez le vendeur, d’avoir vu le chiot et signé un contrat de réservation ou de vente.
 

2. Méfiez-vous des annonces de chiots trop alléchantes ⚠️

Les annonces de chiots « à donner » ou à un prix dérisoire sont souvent des arnaques (voir conseil N°1) ou des annonces de vendeurs vous réclamant un prix bien plus élevé lorsque vous les contactez par téléphone.

La vente de chiots est interdite pour les particuliers ou les professionnels non déclarés, ces derniers déguisent leurs annonces en dons pour contourner la législation.

Ces pratiques malhonnêtes doivent être un signal d’alerte !

(Lire notre article "Quel est le prix d'un chiot ?")
 

3. Refusez les acquisitions hors contexte ⛔️

Exigez de voir le chiot dans son environnement habituel, et en présence de sa mère, voire de sa fratrie si encore présente sur place.

N’acceptez jamais de vous faire remettre le chiot dans un contexte inadapté, comme par exemple sur la voie publique, sur un parking dans un véhicule, si les conditions d’hygiène semblent douteuses ou si l'animal est en mauvais état.

En achetant un chiot dans ce contexte, vous entretenez probablement une filière source de souffrance pour les animaux, et vous prenez le risque d’acquérir un animal mal sociabilisé et sevré, très probablement malade !
 

4. Exigez les documents légaux 📝

Qu’il s’agisse d’un don ou d’un achat, exigez du vendeur qu’il vous remette un certificat d’identification (un document ICAD attestant que le chien est bien pucé) et un certificat de bonne santé rédigé par un vétérinaire dans les jours qui précèdent la vente.

Ces documents sont obligatoires, tout comme une attestation de cession signée par les 2 parties dans le cas d’une vente.

Si le vendeur refuse, il est préférable de ne pas donner suite à la transaction : vous seriez complice d’une infraction, et vous risquez d’acquérir un chien non identifié dont vous ne pouvez pas prouver que vous êtes bien le nouveau propriétaire, et surtout dont l’état de santé est totalement incertain. Vous pourriez même sans le vouloir contribuer à entretenir des pratiques non responsables, voire un véritable trafic.
 

5. Ne cédez jamais aux menaces ou pressions 🔥

Si le vendeur ne vous pose aucune question sur votre projet d’adoption, s’il se montre trop insistant, ou vous fait du chantage (par exemple en prétendant que les chiots seront euthanasiés faute d’acheteurs), passez votre chemin !

Aucun éleveur sérieux ne tient ce genre de propos, ils doivent être un signe d’alerte pour couper court à la transaction dès que possible.

Dans la même rubrique