6 questions à se poser avant d’acquérir un chien !

Conseils

C’est décidé : vous voulez un chien ! Il va partager plusieurs années de votre vie (parfois plus de 15 ans…), et changer votre quotidien.

Acquérir un chien sur un coup de tête ou sans avoir mesuré toutes les implications peut mener à regretter sa décision. Dans certains cas, la situation peut devenir très difficile à vivre pour la famille (en raison des tensions générées), comme pour le chien, dont les besoins ne sont pas comblés. C’est ainsi que de trop nombreux animaux sont abandonnés chaque année en France.

Pour faire de votre adoption une belle aventure qui dure, assurons-nous ensemble que vous avez (presque) tout envisagé avant l’arrivée de votre compagnon à 4 pattes…

 

1. Ma famille est-elle d’accord pour accueillir un chien ?

Il est primordial que tous les membres d’une famille soient d’accord pour adopter un chien. Cela va bouleverser vos habitudes de vie, et chacun doit se sentir à l’aise avec la présence d’un animal au sein du foyer et des responsabilités qui vont avec.

Si ce n’est pas vraiment le cas : prenez le temps de discuter du rôle de chacun vis-à-vis du futur chien. Garder le chien d’un ami pendant quelques jours vous permettra également de vous projeter, et de vérifier que personne n’est allergique !
 

2. Mon mode de vie me permet-il d’accueillir un chien ?

Un chien a besoin avant tout de la présence de son maître, mais aussi d’exercice physique et de stimulation mentale (à des degrés variables selon la race). Si votre quotidien implique que votre animal reste de longues journées seul à la maison, si vous ne pouvez pas le promener quotidiennement, ou si vous devez souvent effectuer des déplacements auquel il ne peut pas prendre part, il sera malheureux et aura probablement des comportements négatifs : aboiements, destruction, etc.

Notre conseil : renseignez-vous sur les tarifs et prestations des promeneurs professionnels, ils font souvent des « forfaits » et si vos finances vous le permettent, cela peut être une solution ! Certains sites internet proposent également ce type de service de manière gratuite, mais c’est plus aléatoire… Il est également de plus en plus courant de pouvoir emmener son chien au travail, évaluez avec votre employeur si le « Pets at Work » est possible !
 

3. Votre logement est-il adapté et sécurisé ?

La race et le type de chien que vous adopterez dépendront beaucoup de votre capacité à répondre à ses besoins de dépense physique, mais aussi de l’endroit où vous vivez. Certains chiens s’accommodent très bien d’une vie en appartement, d’autres beaucoup moins, et ce n’est pas toujours lié à la taille du chien !

Attention : clôturer votre jardin est impératif pour éviter que votre chien ne s’échappe, ne se blesse, ou créée un accident. La facture peut vite s’alourdir, faites établir un devis si des travaux d’aménagement sont nécessaires.

4. Avez-vous bien évalué le budget que requiert l’entretien d’un chien ?

Acquérir un chien représente un budget à l’achat, puis à l’entretien. Une adoption vous coûtera en moyenne entre 100 et 300€ selon la participation demandée par le refuge. Pour un chiot de race, il faudra compter entre 700 et 2000€ selon la race et le pedigree. Tout au long de la vie de l’animal, il conviendra de subvenir à ses besoins en lui prodiguant une nourriture adaptée de qualité, et les soins nécessaires (vaccins, antiparasitaires, stérilisation et imprévus !). N’oublions pas les accessoires : laisse, collier, couchage, jouets, etc… à renouveler plus ou moins souvent… Il faut dans tous les cas s’attendre à dépenser entre 50€ et 80€ chaque mois, tout au long de la vie du chien.

Notre conseil : souscrire à une assurance santé pour votre chien dès son plus jeune âge est un excellent moyen de lisser les frais de santé, qui peuvent être élevés en cas d’accident, ou si votre chien développe une pathologie avec l’âge (compter environ 30€/mois pour un forfait classique).

Vous n’avez pas les moyens de subvenir aux besoins d’un chien ? Devenir dogsitter occasionnel est parfois une excellente alternative pour vous permettre de profiter de la compagnie d’un chien sans contrainte financière, voire en arrondissant vos fins de mois !

 

5. Êtes-vous prêt à faire quelques sacrifices ?

Savoir qu’il faudra sortir son chien 2 à 3 fois par jour toute sa vie, c’est une chose. Devoir le faire quand vous êtes enrhumé, sous une pluie battante un soir de novembre en est une autre ! Vous serez responsable d’un être vivant dont les besoins passent souvent avant les vôtres, puisque votre chien dépend de vous pour y subvenir. Cela impliquera parfois de renoncer à un voyage, à des vacances dans un cadre n’acceptant pas les animaux, de refuser une invitation de dernière minute, etc.

Bon à savoir : il y aura plus ou moins de traces de pattes, de bave et de poils chez vous selon la race choisie, mais il y en aura ! Votre voiture ne sera pas épargnée, à moins de bien vous équiper pour la protéger. Pensez également à anticiper la place que votre compagnon prendra dans la voiture (d’une place à tout le coffre !)… De quoi pimenter encore un peu plus les départs en weekend !

 6. Aurez-vous les connaissances nécessaires pour l’éduquer correctement ?

Eduquer un chiot ou un chien adulte demande du temps et de l’autorité bienveillante. Si vous êtes novice en la matière, il est toujours très utile de fréquenter des écoles du chiot (des cours collectifs ludiques pour apprendre à éduquer votre chiot tout en le socialisant) ou de prendre conseil auprès d’un comportementaliste, qui vous donnera les bases pour construire une relation harmonieuse avec votre chien. Il existe également de nombreux livres et tutoriels vidéos : vous documenter sur l’éducation canine sera toujours positif pour vous et votre chien. Cet apprentissage est à la portée de chacun, mais demandera plus ou moins de temps, de budget et de remise en question personnelle selon votre expérience et le caractère de votre chien !

oui » à toutes ces questions ? Alors vous pouvez envisager sans hésitation l’acquisition d’un chien !

En cas de doute, prenez encore le temps de la réflexion, et des solutions à votre portée. Chaque race de chien ayant des besoins spécifiques, le choix de la race est important dans la réussite de votre projet d’adoption.

Alors, avant de sauter le pas, il est toujours utile de bien vous assurer que votre décision est mûrement réfléchie et prise en connaissance de cause !

Dans la même rubrique